Une collection exclusive d’animaux en cuir selon Dimitri Omersa

Objets décoratifs, accessoires pour enfants, repose-pieds, tabourets ou poufs, chaque membre de cette ménagerie en cuir est un compagnon idéal pour un intérieur vivant. L’origine de ces créatures repose pied en cuir remonte au début du siècle … une histoire entre tradition anglaise et expansion américaine …

En 1955, Dimitri Omersa, originaire de Yougoslavie, s’installe avec sa femme, Inge, en Angleterre à Hitchin. Immédiatement il travaille dans une entreprise de cuir et il y fait la rencontre d’un designer connu sous le nom de “Old Bill”.

Dimitri Omersa - Rhinocéros en cuir
Dimitri Omersa – Rhinocéros en cuir

Le premier repose pied animal date de 1927 et est le fruit du hasard. A cette époque Old Bill travaille à la confection de bagages à main en cuir pour Liberty. C’est en voyant les chutes en cuir de cochon que lui vient l’idée d’en faire des repose-pieds ayant la forme d’un cochon.

En 1958, Old Bill qui planifie sa retraite, trouve en Omersa héritier pour reprendre cette entreprise de confection d’animaux en cuir. Ce dernier décide de déplacer l’entreprise vers Hitchin et d’étendre le concept à d’autres animaux : éléphant, âne, rhinocéros succéderont au cochon.

Dans les années 60, Omersa décide d’exporter ses produits, jusque là exclusivement destinés via Liberty au marché anglais, vers les Etats-Unis. Il rencontre rapidement le succès et dès 1963, la version de l’âne remporte une médaille d’or à la foire America Craft Fair. Les animaux sont commercialisés chez Abercrombie & Fitch qui cherche alors à se distancier de son positionnement centré sur son héritage issu de la chasse pour toucher un public plus jeune. Les créations d’Omersa font rapidement un tabac aux Etats-Unis, illustrant les pages de Vogue ou s’affichant sur le grand écran.

Ces animaux en cuir sont aujourd’hui l’objet de la convoitise des collectionneurs, amateurs de cabinets de curiosité. Ne vous y méprenez pas, les copies sont de plus en plus nombreuses sur le marché !

La collection présentée sur le site de 20eme Siècle n’est pas un design Omersa/Liberty. Mais le principe reste le même :
une déclinaison d’animaux sympathiques pouvant servir d’accessoires. La collection comporte des poufs et petits fauteuils et des animaux simplement décoratifs. De la poule au kangourou en passant par le chien. La majorité est en cuir, certains sont en skai ou textile. Ils se caractérisent tous par une grande qualité de finition et trouver un ensemble aussi varié sur le marché est assez improbable.

Pour découvrir l’ensemble des pièces disponibles à la vente, cliquez sur le lien

Sources:

www.omersa.co.uk

www.acontinuouslean.com/2014/10/03/omersa-ottomans-put-feet/

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.