Le BYOBÛ ou l’art du paravent japonais 

20eme Siècle a récemment fait l’acquisition d’un paravent d’origine japonaise connu sous le nom de Byobû. L’usage contemporain qui en est fait dans nos intérieurs occidentaux, objet de décoration et agenceur d’espace, donne une nouvelle dimension à cet objet ancestrale lié au savoir faire et à la culture asiatique …

Historiquement, le paravent a d’abord la fonction même de son étymologie : protéger du vent. Il est pourtant a l’origine étroitement lié à deux autres fonctions essentielles.

Originaire de Chine, 200avt JC, le paravent était utilisé pour séparer les intérieurs et clore des espaces privés. On parle ici de véritables cloisons d’intérieur.

Cette deuxième fonction de séparateur d’ espace s’accompagnait d’une troisième plus spirituelle : celle de faire obstacle aux esprits. Selon la culture traditionnelle les esprits se déplaçaient en ligne droite; ce qui explique que les paravents se trouvaient souvent dans cette position de ligne brisée.

C’est au VIIIe siècle qu’il apparaît au Japon sous le nom de BYOBÛ. Ce type de paravent est fait de feuilles de papiers,qui à cette époque sont reliées par des cordes ou des lanières de cuir. Il présente la particularité de se lire de droite à gauche.

????????????????????????????????????
Paysage et scènes de vie quotidiennes – Japon

Ces paravents japonais peuvent être qualifiés et classés selon les différentes périodes de l’histoire du Japon, selon le nombre de feuilles ou de panneaux qui les composent ou encore en fonction de leur usage.

Tout comme l’introduction de la feuille d’or et l’usage de la couleur, le système d’attache des différents panneaux qui le composent est un indicateur sur la période à laquelle il a été produit. Les feuilles sont d’abord reliées par des cordes de soie ou de cuir qui sont progressivement remplacées par de charnières métalliques. Plus tard, sous l’époque Muromachi, apparaissent les charnières de papier, véritable révolution qui permettra aux représentations d’être ininterrompues.

 

Version plus tardive, ce paravent est composé de six feuilles articulées. Il représente sur fond de paysage japonais, des scènes de vie japonaises. Il est vraisemblablement daté de la période Meiji (fin du 19eme siècle – début du 20eme siècle).

 dsc_7791_1
Passionnés par l’objet Paravent, retrouvez notre collection sur notre site internet
 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.